Infos pratiques




  Google+
Accéder au site officiel de la Sophro-Analyse

Accueil |Sophro-Analyse |Sophrologie |Plans d'accès |Blog |

Michel SCHAUVING - Sophro-Analyste   - 143 rue des Meuniers 92220 BAGNEUX (RER B, Arcueil Cachan) - 06.81.35.25.71 ©2010 foggara  

La Sophro-Analyse...

La Sophro-Analyse est une thérapie brève qui réconcilie les pensées, les émotions, les énergies et les ressentis psycho-corporels

Il s'agit de revisiter, de pacifier et de clore les pages inachevées de notre histoire. Alors il est possible d'ouvrir un nouveau chapître, allégé du poids du passé et dans l'énergie d'aujourd'hui.

En lire plus...

La Sophro-Analyse pour devenir soi-même...




La Sophro-Analyse...

La Sophro-Analyse est une thérapie brève qui réconcilie les pensées, les émotions, les énergies et les ressentis psycho-corporels.

En Sophro-Analyse, le client est partie prenante du travail ce qui minimise le nombre de séances. Le rôle du sophro-analyste est d'apporter une écoute active, de faciliter la verbalisation et de permettre les prises de conscience de ce qui se joue au niveau mental, émotionnel et corporel.
Travailler sur ces trois dimensions et donner au client les outils pour qu'il puisse le faire au quotidien expliquent que souvent, cinq séances peuvent être suffisantes pour ressentir un mieux-être notable.

Aller vers la connaissance de Soi, c'est chercher à observer, à analyser, à savoir pour comprendre ce qui nous anime, ce qui vit en nous, les illusions et les réalités, les doutes et les certitudes.

Tous ces mécanismes nous orientent sur des chemins que nous ne choisissons pas en conscience et qui ne nous conviennent pas toujours. Là se trouve notre responsabilité à choisir, à décider et par là-même, notre pouvoir d'agir...

Qui décide, nous ou les croyances que nous avons intégrées comme étant la réalité intangible, nos convictions sur ce qui est, ce qui doit être, sur ce que nous croyons avoir besoin ?

Il s'agit de revisiter tout ceci, avec bienveillance afin de pacifier et clore les pages inachevées de notre histoire. Alors il est possible d'ouvrir un nouveau chapître, allégé du poids du passé et dans l'énergie d'aujourd'hui.

"Quand j'ai été écouté et entendu, je deviens capable de percevoir d'un œil nouveau mon monde intérieur et d'aller de l'avant." Carl Rogers




La Sophro-Analyse par Internet...

le déroulement d'une séance de Sophro-Analyse par Internet

Les consultations de Sophro-Analyse ou d'analyse de personnalité par Internet se présentent sous forme d'un entretien vidéo, par Skype depuis votre domicile, sur rendez-vous convenu d'avance.

La Sophro-Analyse par Skype

Le cadre est identique à une séance au cabinet, au niveau déroulé, fréquence et protocoles.

La Sophro-Analyse...

le pouvoir de choisir, d'agir, d'être pour...

Un voyage vers Soi...


Une fenêtre qui se ferme sur le passé,
nous accueille dans le présent...

Travailler sur soi, aller vers la connaissance de Soi, c'est chercher à observer, à analyser, à savoir pour comprendre ce qui nous anime, ce qui vit en nous, les illusions et les réalités, les doutes et les certitudes.
Tous ces mécanismes nous orientent sur des chemins que nous ne choisissons pas en conscience et qui ne nous conviennent pas toujours. Là se trouve notre responsabilité à choisir, à décider mais selon des critères que nous ne maîtrisons pas toujours.
Qui décide, nous où les croyances que nous avons intégrées comme nos convictions sur ce qui est et qui doit être, sur ce que nous croyons avoir besoin ?

Travailler sur Soi, c'est recevoir l'écho de nos actions sur les autres, c'est observer chez soi, les réactions qui nous perturbent dans le comportement des autres.
Lire, écouter, apprendre les mécanismes de la psychologie permet d'explorer ce monde invisible que nous abritons mais reste à définir ce que nous espérons y trouver.
Quand nous sommes mal à l'aise dans une situation, quand nous avons le recul pour l'observer, pour nous observer et pour puiser en nous les éléments déclencheurs de cette émotion, alors il nous est plus naturel de l'évacuer et non plus s'y accrocher, ne plus se victimiser ni accuser l'autre.

Ressentir que nos émotions proviennent de nous, pas de l'autre, c'est prendre conscience que nous en sommes responsables et qu'alors, nous avons aussi le pouvoir d'agir sur elles. Cette notion de responsabilité découle d'une observation sans jugement, sans comparaison mais avec bienveillance de ce qui se passe en nous. Cela veut dire sortir des schémas de victime ou d'accusateur, aussi bien pour l'autre que pour soi. Si l'autre est un révélateur de cette émotion, il ne la génère pas.

Travailler sur soi, c'est chercher les causes qui nous habitent et qui génèrent cette émotion. Il s'agit de revisiter nos convictions et nos principes, nos désirs et nos besoins, nos craintes et nos inhibitions.
Tous nos concepts, règles et limites ont une rôle salvateur et de socialisation mais peuvent aussi se révéler inhibiteurs de nos actes déformant la réalité de nos besoins, de l'image que nous avons de nous, de l'image que nous donnons à l'autre.
La connaissance de Soi est une recherche pour comprendre ces mécanismes, les causes et les conséquences, un cheminement vers la reconnaissance de Soi, avec pour but ultime, l'acceptation de Soi.

Quand nous avons une vision éclaircie de qui nous sommes, le cheminement vers l'acceptation de Soi peut commencer, peut s'intégrer dans notre personnalité, notre tempérament.
Quand nous nous approchons de nous-mêmes, progressivement notre relation à l'autre devient plus naturelle car en partie débarrassée de la sur-couche de nos croyances. Quand nous pouvons percevoir le jeu psychologique vers lequel l'autre nous entraîne du fait de ses croyances, il nous appartient d'y répondre en conscience pour ne pas y entrer par automatisme.


A suivre... Devenir soi parmi les autres

La Sophro-Analyse...

le pouvoir de choisir, d'agir, d'être pour...

Devenir soi parmi les autres

miroir

Le miroir des illusions

Avoir confiance en soi pour avoir confiance dans les autres

Avoir confiance en soi, ce n'est pas jouer un rôle, celui qui croit en lui, qui s'oblige à croire en lui et qui, finalement, s'illusionne ... Avoir confiance en soi, c'est arrêter de se juger, de se comparer.

Juger, c'est voir autre chose que ce qui est, c'est déformer la réalité derrière le masque de nos peurs, de nos doutes, de nos croyances mais aussi de nos espoirs, de nos envies, de nos idéaux.

Ne pas juger, c'est être dans l'instant présent, faire de mon mieux tel que, maintenant je le ressens, sans me projeter dans l'après, dans le jugement sur ce que j'aurais dû faire, ce que j'aurais dû être. Il est inutile de me demander comment je dois agir maintenant pour qu'après je me supporte, je me valorise, je me juge à la hauteur. Dans ce cas, je ne profite pas de maintenant, je suis déjà ailleurs, dans l'après...

Quand j'ai pris l'habitude de ne plus me juger, je m'aperçois que je juge également moins les autres, que ce je jugeais en eux parlait finalement plus de moi que d'eux.

Sur eux, je projetais mes doutes et mes envies, mes peurs et mes désirs, mes idéaux et mes interdits, mes frustrations et mes regrets, et bien sûr le risque induit par mon manque de confiance.

Maintenant que je peux les voir tels qu'ils sont, je peux accepter le fait que je ne dépend pas d'eux. Je vis parmi eux, avec eux mais sans chercher à combler un manque par ce qu'ils m'apportent.

Je ne cherche plus à lire dans leurs yeux, entendre dans leurs mots, la négation de mes craintes et de mes doutes, je ne cherche plus à me rassurer sur la valeur qu'ils m'accordent, sur ma capacité à agir, j'agis, tout simplement.

Je n'ai plus besoin de chercher une image flatteuse de moi au travers eux.

Je suis et je m'accepte tel que je suis et je deviens naturel dans ma relation à l'autre...


A suivre... Améliorer sa relation de couple

La Sophro-Analyse...

le pouvoir de choisir, d'agir, d'être pour...

Améliorer sa relation de couple

recolte

Quand on s'aime, on récolte...

Le couple, quelques soit le sexe des partenaires, est la rencontre de deux énergies, masculine et féminine, deux énergies qui vivent en chacun de nous. Nous abritons l’histoire de notre famille, les énergies de ses membres, énergies que nous avons intériorisées, que nous avons développées, que nous avons exacerbées mais que nous avons aussi niées ou refoulées. Ces énergies constituent notre bagage émotionnel et sensitif.

Entrer en relation, c’est chercher une adéquation entre nos énergies et celles de l’autre, c’est accepter la multiplicité de celles-ci et en tout premier lieu, accepter notre propre diversité intérieure.

La tradition orientale de non-dualité nous enseigne que tout existe par son contraire, que des énergies, opposées dans leurs essences, sont nécessaires pour accorder une complétude à chacun de nous, au couple, à la vie. Sans la nuit, comment pourrions-nous percevoir que le jour existe, sans le froid, le chaud pourrait-il se manifester ?

Ces énergies ne s’opposent pas dans la pratique mais bien au contraire, elles cohabitent, se complètent et permettent à l’énergie opposée d’exister tout en conservant leurs caractéristiques respectives.

Un couple est donc la fusion de ces deux énergies, féminine et masculine, ces deux énergies sont elles-mêmes héritées des deux énergies de chacun de nos parents. Nous les connaissons peu, les ressentons peu en tant que telles mais elles nous procurent des émotions intenses, des projections, des transferts, des inhibitions, des croyances. Nos douleurs, nos peurs, nos frustrations d’enfance, ainsi que nos traumatismes ont forgé notre perception des figures parentales, du couple mythique qu’elles représentent. Des distorsions peuvent naître de ces perceptions faussées, cela engendre des conflits intérieurs, des manques à combler, des transferts que nous effectuons sur les personnes rencontrées.

Travailler sur son couple,


L’harmonie du couple se situe dans l’observation et l’acceptation de ses propres énergies et dans la reconnaissance et la compréhension de celles de l’autre.


A suivre... Assumer son rôle de parent

La Sophro-Analyse...

le pouvoir de choisir, d'agir, d'être pour...

Assumer son rôle de parent



Apprends moi et tu seras

Quand nous sommes à notre place, installés dans la confiance qui nous anime, nous pouvons prendre notre place de parent. Fixer les règles qui rassurent les enfants, les aider à construire leurs propres personnalités. Nous ne sommes pas parfaits, nous faisons des erreurs, nos enfants subissent des frustrations, ils nous en veulent mais tout ceci est le lot de l'apprentissage. Celui des enfants mais aussi celui des parents. Personne ne nait parent, nous le devenons...

Etre à sa place de parent, c'est autoriser son enfant à faire des erreurs mais aussi s'autoriser à voir ses erreurs.

Mêmes les parents les plus compréhensifs et les plus attentionnés peuvent envoyer des messages contradictoires à leurs enfants.

D'un côté, ils leur disent toute la bienveillance qui est la leur, il l'autorise à se tromper, à faire ses propres expériences, à tirer profit de ses erreurs. Par contre, au quotidien, ils s'interdisent à eux-mêmes toutes ces tolérances qu'ils voudraient autoriser à leur enfant ; Ils veulent et parfois, ils pensent devoir être parfaits, forts, indépendants, brillants, infaillibles.

Que de pression !... mais où prend-elle sa source, quelle en est la motivation ?

L'enfant qui grandit par mimétisme, entend les autorisations verbales mais ressent les interdictions non verbales. Il prend conscience de tous ces interdits et toutes ces obligations que se fixent ses parents. Cette prise de conscience s'impose au mental de l'enfant qui essaie en vain, d'enregistrer les messages permissifs délivrés par ses parents.

"Fais ce que je dis pas ce que je fais", mais l'enfant devient ce qu'il ressent, pas ce qu'il entend

L'éducation, ce n'est pas apprendre, c'est développer les capacités d'apprendre, de réfléchir, de ressentir.
L'éducation offre la liberté de choisir ce qui nous convient et nul ne peut savoir ce que l'enfant fera plus tard, des situations qu'il vit aujourd'hui.

Cela veut dire qu'il n'y a pas une seule réponse valable, une seule bonne manière d'élever un enfant, cela veut dire que l'enfant fera siennes, les ressources qu'il tirera de chaque expérience vécue.

Culpabiliser sur son incapacité à bien élever son enfant, c'est se projeter dans un avenir qui n'existe pas, c'est oublier que l'enfant se construit de tout ce qu'il vit, en intégrant ou en rejetant ses émotions, en se forgeant les réponses les mieux adaptées aux situations vécues.

Culpabiliser, c'est juger ses propres contradictions.

L'éducation est l'oeuvre de toute une vie et ne s'arrête pas à la sortie de l'école. "Apprends moi et tu seras" peux dire l'enfant à ses parents qui, jour après jour, perçoivent des parcelles sans cesse renouveler de leurs propres croyances, de leurs aprioris.

Un jour, grâce à leurs enfants, les parents s'aperçoivent qu'ils sont eux-mêmes, devenus grands ...




A suivre... Se libérer d'une addiction

La Sophro-Analyse...

le pouvoir de choisir, d'agir, d'être pour...

Se libérer d'une addiction

stress



En finir avec le tabac, l'alcool, les troubles alimentaires, l'auto dévalorisation chronique, l'addiction sexuelle, autant de causes qui vous empêchent d'être vous-mêmes, de vivre pleinement votre vie, prisonnier de ces addictions qui prennent le contrôle sur vous, vos faits et gestes, vos émotions et nuisent à votre relation aux autres, votre relation à vous-mêmes.

Avant de pouvoir se libérer d'une addiction, il est nécessaire de la conscientiser et de l'accepter avec bienveillance comme nécessaire, actuellement, pour répondre à un besoin enfoui.

Se libérer d'une addiction, quelle qu'elle soit, cela commence par se libérer de l'image qu'elle véhicule en soi, des jugements implacables que l'on s'inflige et du sentiment de culpabilité qui s'insinue de se voir succomber, de ne pas pouvoir résister.

Il s'agit aussi de prendre du recul avec les solutions toutes faites qui ne fonctionnent pas quand elles ne répondent pas vraiment à ce qui se passe en soi.

Quand ce travail est fait, alors il est possible de découvrir ce qui se joue en vous, ce qui se joue de vous, lorsque vous répondez à ce besoin, d'aller explorer les causes de cette pulsion qui générent cette envie irresistible et pouvoir restructurer ce besoin.
Vous pouvez alors ressentir quelles réponses seraient plus pertinentes et comment vous pouvez les mettre en oeuvre.

Le sentiment de dépendance peut en parallèle être pris en charge par des pratiques issues de la sophrologie, de visualisations. Ces pratiques vous permettent d'accéder à des sentiments positifs générés et stimulés par votre force et votre motivation pour agir. Alors vous retrouver votre autonomie dans vos désirs et vos besoins véritables.




A suivre... Dépasser ses peurs

La Sophro-Analyse...

le pouvoir de choisir, d'agir, d'être pour...

Dépasser ses peurs

lion peur
La peur est une défense, pas un obstacle

Avant de dépasser ses peurs, il s'agit de les définir en explorant les conditions dans lesquelles elles se manifestent, de repérer les élèments déclenchants, et de verbaliser les conséquences sur vos comportements, sur vos relations et sur vos émotions. Cette analyse que nous faisons ensemble nous permet de définir les méthodes les mieux adaptées à votre situation.

Dépasser vos peurs peut se faire à différents niveaux, par différentes techniques, en agissant sur les symptômes, sur les comportements, sur les émotions ou sur les causes.

Les peurs vont des sensations de malaise ou de stress jusqu'aux phobies. Elles peuvent se référer à des personnes, des animaux, des situations récurrentes ou bien des évènements ponctuels qui réveillent des émotions qui nous paralysent, nous privent de nos moyens.

La peur est hors du temps présent, c'est une réponse au sentiment de danger. Elle mobilise nos ressources pour réagir à une situation supposée qui n’existe pas encore ou aux projections anxiogènes et futures d’une situation présente, héritées de nos expériences passées.

Elle s’appuie donc sur les prises que nos pensées lui donnent de situations qui n’existent pas, ici et maintenant. Quand nous entrons, pleinement présents, dans la situation qui alimentait nos émotions, la peur diminue voire disparait.

Sentir à quel point nos pensées entretiennent nos peurs nous donne les leviers pour les comprendre, les accepter et les désamorcer en leur retirant le pouvoir que nous leur laissions.



A suivre... Se préparer aux examens

La Sophro-Analyse...

le pouvoir de choisir, d'agir, d'être pour...

Se préparer aux examens


Avoir peur d'échouer,
c'est s'empêcher de réussir


L'épreuve de l'examen est une rencontre avec soi, le niveau de confiance en nos capacités d'aboutir et l'état d'esprit qui est le notre avant le jour J.

Se préparer aux examens, c'est donc la mise en disponibilité de nos ressources en évacuant les sources de stress ou de doute. Il s'agit de diminuer le niveau d'inquiétude qui habite le corps, de canaliser la respiration, le souffle comme nous le faisons en sophrologie de relaxation. Quand le corps est serein, l'esprit est prêt à augmenter son niveau de confiance pour mobiliser efficacement ses ressources pour les révisions et pour l'épreuve qui suivra.

Le niveau de confiance est dépendant des objectifs rééls que nous mettons dans l'examen. Celui-ci se réfère à notre parcours de vie, aux épreuves déjà passées, aux retours que nous avons ou n'avons pas eu. Toutes ces expériences passées ont défini notre niveau d'exigence et les enjeux qui se rejouent dans chaque épreuve, sans pour autant, dépendre de l'épreuve.

Travailler sur ce parcours de vie est aussi une possibilité d'agir en profondeur sur les causes qui provoquent cette confiance insuffisante dans nos capacités à réussir.



A suivre... Calmer l'agitation intérieure

La Sophro-Analyse...

le pouvoir de choisir, d'agir, d'être pour...

Calmer l'agitation intérieure

poissons
Libre comme un poisson dans l'eau

Les émotions sont le langage du corps, elles nous positionnent face au groupe, face à l'autre. Nous communiquons par les mots mais pas seulement car seul 3% de notre communication est verbale.

Tout notre corps parle selon ses possibilités. Contrôler ses émotions revient à censurer l'expression profonde qui nous anime.

Accueillir ses émotions, c'est apprendre à écouter son corps afin de sentir ce qui nous convient. Cela nous permet de modérer nos pensées issues de nos croyances en fonction de nos émotions issues de nos désirs.

La sophrologie et la relaxation sont des outils essentiels pour calmer le corps, les pensées et les émotions. Des outils faciles à utiliser chez soi pour entrenir cette nouvelle sérénité.


A suivre... Choisir en conscience

La Sophro-Analyse...

le pouvoir de choisir, d'agir, d'être pour...

Choisir en conscience


Notre système de croyances avait vocation à protéger l'enfant que nous étions, des dangers qui inquiétaient ceux qui nous ont éduqué.

Aujourd'hui, les adultes que nous sommes devenus, avons le choix de redéfinir nos propres valeurs, de nous forger une image qui nous correspond en nous débarrasser de l'image qui nous a été construite. Alors, nous devenons qui nous sommes vraiment, l'adulte d'aujourd'hui et non plus l'enfant d'hier.



"Ce qu'on appelle le bon sens est en fait, l'ensemble des idées reçues qu'on nous a inculquées jusqu'à 18 ans."

Albert Einstein

Pour prendre rendez-vous,

vous inscrire à un atelier

ou pour toute information...


Contactez-nous par téléphone, SMS ou par mail...

carte visite